Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je te déteste - Stacy Alice

Je te déteste - Stacy Alice

La Critique de Diament

Sans aucun doute, ma première lecture de 2019 est un très gros coup de coeur, pour les personnages, pour l'histoire, pour l'écriture, pour tout. Et même si parfois, certains passages sont long, car, évidement, Aaron et Lydia sont très long à se rendre compte de ce qui est une évidence pour nous, lecteur, on ne décroche jamais car on veut toujours connaitre la suite de leurs frasques. Mais également, connaitre leurs passés, notamment ce qui est arrivé au pensionnat pour que Lydia devienne aussi "soumise", et savoir ce qui est arrivé en Afrique à Aaron. D’ailleurs, pourquoi celui-ci en veut autant à Lydia ? Une chose est sure, le nez cassé n'est qu'une infime partie de ce qu'il s'est passé ! Ils passent leurs temps à se renvoyer la balle en redoublant d'imagination !

Lydia est un personnage génial, adorable, têtue et très intelligente (dans son travail mais aussi lorsqu'il s'agit de trouver de nouveaux mauvais coups). Cela m'a grandement amusez de la voir, au départ très énervée par le retour d'Aaron, puis, petit à petit laisser place à un autre sentiment, bien aussi fort. Je pense juste qu'elle manque de confiance, mais dès qu'elle redevient elle-même (étonnamment lorsqu'elle est aux cotés de Aaron), tout va pour le mieux !

Aaron est sans équivoque le personnage que j'ai préféré ici. Pervers mais adorable, il ressemble beaucoup à Lydia, même s'ils ne s'en rendent pas compte. Il veut réussir dans la société de M. Morel, le père de Lydia, quitte à faire virer celle-ci pour prendre sa place. Il sait ce qu'il veut et connait ses combats (en les menant d'une main de maitre) surtout si cela énerve Lyly (un bureau + une chaise + de la colle = ?). Et, à la fin, quand il subit une sorte de trahison, il décide de partir la tête haute, il assume sa défaite (mais bon, à ce moment là fallait pas vraiment) Personnellement, je veux bien lui remonter le moral ! Les deux ensembles sont exaspérant, mais tellement amusant !

Julien, Louen et Chrys sont sans hésitation les meilleurs des meilleurs amis. Malgré tout ce que nos deux protagonistes inventent ils restent à leurs cotés et les aident encore et encore (et parfois même ils prévoient des vengeances encore pire !). Louen m'a également beaucoup fait rire, car il semble totalement être terrorisé par Lydia.

Autant vous prévenir tout de suite, vous allez vous posez maintes et maintes questions pendant la lecture, et n'obtenir que petit à petit les réponses. L'un des événement final est vraiment inattendu, et j'ai été très triste de pouvoir le suivre quasiment en direct grâce à Lydia qui le subissait malheureusement de plein fouet (~un ultime baiser~). Honnêtement je pense que l'histoire aurait pu s'en passer, mais ça à le mérite de faire bouger Lydia et Aaron afin qu'ils ouvrent enfin les yeux !

C'est une magnifique romance que je ne pourrais que vous conseiller encore et encore. C'est une histoire simple, que l'on suis avec facilité et sans hésitation, parce qu'on veut connaitre la suite de leur histoire mais aussi connaitre le prochain coup qu'ils réservent à l'autre !

De toute façon, de la haine à l'amour, il n'y a qu'un pas ;)

Je te déteste - Stacy Alice
Résumé 

Ce n’est définitivement pas au jeu du chat et de la souris que Lydia et Aaron s’adonnent depuis leur enfance.

À 6 ans, faire manger de la boue à sa voisine peut s’avérer drôle, mais à 27 ans, la coller à son siège de bureau risque d’entraîner d’autres conséquences...

D’autant plus que la fille d’à côté est devenue sa patronne.

Quand une irrépressible tension sexuelle vient s’ajouter à la partie, quelle peut être l’issue d’une telle lutte entre les deux camps ?

Et si de la haine à l’amour, il suffisait d’un croche pied ?

Éditeur : Lips & Co
Parution : 03 octobre 2018
Langue : Français

Nombre de pages : 478
Prix broché : 17€99
Prix ebook : 5€99

Je te déteste - Stacy Alice
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article