Les super-héros détestent les artichauts - Sébastien Perez; Benjamin Lacombe
Les super-héros détestent les artichauts - Sébastien Perez; Benjamin Lacombe

Résumé

"Super-héros, c’est un métier d’avenir." Métier d’avenir certes, mais métier sacrément exigeant et difficile, qui demande quelques prédispositions. Nombreux sont les appelés, mais rares sont les élus !

Dans ce nouveau livre de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe, Phosfo le héros est notre guide dans une galaxie d’êtres à collants, de masques et de super-pouvoirs. Il nous confie sa vocation, ses trucs et astuces et nous met en garde contre certains pièges à éviter de toute urgence si nous tentons l’aventure, comme les terribles artichauts et leurs effets dévastateurs sur les surhommes.

On croise pêle-mêle : Narasimha le super-homme lion, Bee la diva piquante, le terrible Baron Baryton, ou encore Sun Wukong et ses missions spectaculaires en Chine. Leurs exploits pour sauver le monde bravent une société injuste ou violente qui se révèle être souvent une « super-métaphore » de la nôtre.

La mise en page, imaginée par Benjamin Lacombe, alterne avec virtuosité les techniques (aquarelle, gouache, huile, encre, gravure, collages) et les références (pop art, affiches de propagande, comics). Portraits spectaculaires, images en contre-plongée, jeux de typographie et quelques pages vertigineuses à lire avec des lunettes 3D (insérées dans le livre) nous permettent de voir le monde à travers les yeux d’un super-héros.

Un livre inventif et hors norme, qui renouvelle avec éclat la palette et l’univers de Benjamin Lacombe.

Les super-héros détestent les artichauts - Sébastien Perez; Benjamin Lacombe

La Critique de Clochette

Ouaaah !!! J’ai adoré eu un véritable coup de cœur pour cet album, car il est magnifique, riche et complet, que ce soit dans la forme comme dans le fond !

J’ai choisi de lire ce livre pour ces auteurs que j’adooore !

Pour la forme, les illustrations de Benjamin Lacombe sont (comme toujours) splendides. Les mises en pages sont très variées: on peut passer d’une page consacrée uniquement au portrait d'un visage, à une autre qui ne contient que du texte (écrit en italique, à la manière d’un journal intime), ou encore à une double page de pub pour le Superrunner (le super tapis de course)... Il y a aussi quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant dans un livre: de la 3D ! (Vous trouverez les lunettes adéquates à la fin du livre).

Le fond est génial aussi : l’écriture est différente à chaque fois, sur une page nous découvrons une histoire grâce à la succession d'événements (Le premier super-héros moderne), tandis que sur une autre nous allons découvrir l’histoire à la manière d’un conte (Salmina), on peut aussi tomber sur un test (Le test: Quel Super-Pouvoir avez-vous?).

Il nous fait découvrir plein de choses : naissance d’un héros, découverte d’un pouvoir, les différentes modes de costumes au fil du temps, des portraits de super-héros mais aussi les supervilains... De manière très variée.

De plus il nous réserve plein de surprises : 3D, test, journal, jeux (Yoga d'Ashtanga)…

On peut aussi jouer au jeu des références, car l'album est truffé de clins d’œils à la pop-culture et aux œuvres des auteurs eux-mêmes.
En voici quelques exemples: le superchien Virgile fait référence à Magneto et au Professeur X de la saga X-men, et sa camarade Lisbeth a le même prénom que l'héroïne de l'album La petite sorcière (de Perez et Lacombe), le superlapin Neverlate vous l'aurez deviné rappelle l'univers d'Alice au pays des Merveilles (également illustré par Lacombe), pour Donnie et Claude je vous laisse deviner, on peut observer la Joconde portant un masque (illustration très ressemblante à celle de Généalogie d'une Sorcière des mêmes auteurs), Baku, elle, fait référence au Voyage de Chihiro des Studios Ghibli, Frizzer à Frozone des Indestructibles, on peut aussi remarquer le masque de Catwoman, et nous avons également des références à La vache qui rit, au nutella...

Retour à l'accueil