Génération mal logée ! T01 - Yatuu (Cyndi Barbero)
Génération mal logée ! T01 - Yatuu (Cyndi Barbero)
Génération mal logée ! T01 - Yatuu (Cyndi Barbero)

Résumé

JF sérieuse et motivée cherche appt à louer.
Propre, bien élevée et indépendante, je n'exige aucune garantie !

Sauf une ou deux choses un studio si possible sans cafards ni champignons, des fenêtres avec carreaux, sans fuite d'eau, et pouvoir m'étendre sans toucher les 4 murs (solides et sans trous de préférence)…
Je suis disponible de suite !

Génération mal logée ! T01 - Yatuu (Cyndi Barbero)

La Critique de Clochette

Pour savourer pleinement cette Bd il faut : visualiser ce que représente un 9m² et/ou avoir passé un minimum de 4h dans un 9m² et/ou vivre dans un 9m²

Et comme je valide les 2 premiers conditions, j'ai lu la BD dune traite et je l'ai trouvé vraiment sympas ! ^^

L'auteure dénonce avec humour, la galère annuelle des étudiants pour trouver un logement, mais aussi la galère pour y vivre, entre appartement insalubre, loyer hors de prix, annonces douteuses et colocation galère. De plus, elle détourne des noms connus tels que la Sorbonne (qui devient La Borbonne) ou le CROUS (appelé ici le FROUS) ce qui rend la BD encore plus parlante pour les étudiants. On peut aussi y trouver quelques infos plus ou moins utiles (au mieux lors de votre recherche de logement, au pire a replacer dans une conversation pour vous la péter en soirée).

Dans ce premier tome, Videl (l’héroïne) vient d'être acceptée a la Borbonne, elle doit donc quitter le nid familial. Elle est déterminée à trouver le logement qui correspond à ses envies (et ses moyens) ses moyens (et ses envies).
Ses parents sont assez drôles car ils sont réalistes et veulent aider leur fille dans ses recherches tout en souhaitant qu'elle reste à la maison, ce qui donne des situations assez contradictoires.
Le cousin de Videl est cool, il est toujours la pour la soutenir, mais n'est peut être sûrement pas le coloc' idéal…
Tête de Brocoli (Kara) était la seule fille de la coloc' avant que Videl arrive. L'ambiance entre elles est très tendue. Mais la fin de ce tome laisse entendre qu'elle a un bon fond.
Quant à Davy, nous ne savons pas grand-chose sur lui hormis le fait qu'il soit en 2ième année à la fac Eustache-Ier (la même fac que Kara) et qu'il a le don de rentrer dans une pièce au mauvais moment…

Les illustrations sont simples avec peut de couleurs, ce qui permet de caricaturer les lieux et personnages.

Pour résumer c'est une BD au rire jaune, facile à lire et qui parle principalement aux étudiants.

Retour à l'accueil