AfterWorlds - Scott Westerfeld

Résumé

 

L’une l’écrit, l’autre le vit : de la réalité ou de la fiction, laquelle influence l’autre ?

Darcy Patel, dix-huit ans, a mis l’université entre parenthèses. Elle vient de signer un contrat pour publier son premier roman, Afterworlds. L’histoire de Lizzie, une ado qui échappe de justesse à une attaque terroriste en simulant la mort.


Tandis que Darcy écrit et plonge dans l’effervescence de la scène littéraire new-yorkaise, Lizzie passe de notre monde à un monde intermédiaire, un lieu entre la vie et la mort, où elle va dénouer les secrets de son passé… et rencontrer le garçon de ses rêves.

AfterWorlds - Scott Westerfeld

La Critique de Cheschire

De même que la saga culte « Uglies » (car écrite par le même auteur) Afterworlds est un livre qui se veut original. Dès le début il nous surprend par son scénario peu commun pour un roman, mais aussi par sa façon d’être écrit. Ce roman est à deux voix : il alterne les chapitres entre la vie de son auteur et la vie de son héroïne Lizzie, après avoir subi quelques évènements traumatisants. Les personnages sont bien amenés, et vivent tout ce qui peut intéresser un lecteur. C’est aussi un roman contemporain ayant comme principal sujet la mort. 

Si on s’arrête à ça, le livre aurait pu être une réussite. Malheureusement, ce ne fut pas le cas pour moi. A ma grande déception, l’alternance des personnages à chaque chapitre casse le rythme du roman, et empêche le lecteur d’entrer à part entière dans l’histoire. Il l’empêche aussi de s’attacher aux personnages. Au bout de quelques chapitres, j’ai vite été ennuyée, notamment par l’histoire de Darcy qui ne révèle aucune intrigue particulière, et ne possède aucune action, si ce n’est écrire son livre. 

 

Pour finir, malgré un début d’intrigue qui aurait pu se révéler intéressante chez Lizzie, beaucoup de passages trainent en longueur. Le roman est un peu fouillis et les personnages pas assez développés. 

AfterWorlds - Scott Westerfeld
Retour à l'accueil